Un des activistes témoigne : "Quand on sait qu’en Belgique l’évasion fiscale représente des dizaines de milliards d’euros par an et qu’il y a très peu de volontés politiques de faire payer ceux qui éludent l’impôt, il y a de quoi être en colère."